Danse libre des énergies vitales©

Danse libre des énergies vitales©

Tous les jeudis à 19H30 de septembre à Juin





Venez explorer votre corps en mouvement grâce aux séances hebdomadaires de la danse libre des énergies vitales.

Aucune technique, connaissance ou expérience en danse n'est requise.

Il s'agit de laisser vivre son corps à travers les différents rythmes de la musique.



Les bienfaits d'une séance:

- évacuer le stress, les tensions, les émotions négatives, la fatigue
- relier corps et esprit dans une reconnexion à la vie
- se recharger en énergie
- développer l'optimisme

La pratique régulière de la danse des ÉNERGIES VITALES permet:

- la mobilisation corporelle dans la douceur et la bienveillance
- la détente corporelle
- l'exploration de son espace intérieur et extérieur
- le sentiment de sécurité
- l'apaisement, ralentissement de son rythme intérieur
- l'exploration de l'énergie féminine

- l'accueil des émotions
- les changements de rythmes, le contraste des sensations
- l'accélération des mouvements
- l'exploration de l'énergie masculine

- le lâcher prise (lâcher le contrôle, laisser le corps bouger)
- la confiance en soi, la confiance en la vie
- la liberté d'expression, la liberté d’être, de son mouvement, de sa voix
- de s'autoriser à laisser vivre son corps, accueillir le regard des autres, s'accepter
- de prendre sa place

- la légèreté
- l'évasion
- la joie de vivre et de partager en groupe
- la libération, l'exaltation
- l'insouciance
- l'accueil de son enfant intérieur
- la spontanéité 

- l'introspection
- l'apaisement, le retour au calme
- la plénitude, la sérénité
- la présence
- l'expérimentation du corps dans la pleine conscience de l'instant présent

- le retour à l'intérieur de soi
- l'écoute de son être profond

 Déroulement de la séance

1- Un échauffement corporel
2- Danse des 9 phases musicales
3- Partage des expériences et ressentis

La séance dure 1H30.

Participation:
-15€ sans engagement.
-10€  avec la carte de 12 séances valables 6 mois.

Inscription auprès des thérapeutes obligatoire:



Sandrine BRETON
  Psychologie positive et humaniste SOMATOTHERAPEUTE SOPHROLOGUE Thérapie & relaxation Séances individuelles & groupes Enfants- ado-adultes
06 72 73 19 05


JC FOUCHÉ

Accompagnement psycho-corporel
Gestalt, Transpersonnel, RH
Séances individuelles / Groupes
info@transpersonnel.fr
06 09 79 49 39 

Cette séance est basée sur le travail de Stan GROF et Joseph Campbell, et se recoupe parfois avec d'autres pratiques comme la Biodanza ou la danse des 5 rythmes, adapté au travail psycho-corporel de GROF et de ses matrices périnatales, ainsi que sur l'ouvrage "Le scénario transpersonnel" qui découpe chaque cycle complet en 12 étapes.

Les rythmes sont en adéquation avec les rythmes de l’Univers, les éléments, les émotions fondamentales, les couches de conscience, les qualités de l’âme, les voyages de vie, les couleurs, etc… Invités par la musique qui structure le paysage intérieur, ils se succèdent et entraînent les corps dans une vague qui va monter, culminer et retomber, pour être sans cesse recommencée, dans une invitation permanente à danser la vie, à danser SA vie…

La Danse-Thérapie peut servir de toile de fond à tout autre travail de développement personnel et de libération.

Stan GROF a ouvert un courant psycho-corporel basé sur une succession d'étapes (les matrices périnatales), qui sont dépliées et mises ici en musique:

1. La première phase musicale est océanique, liquide, fluide et débute le cycle. C'est l'évocation du paradis liquide, intra-utérin. Le mouvement évoque le taï chi chuan. Les gestes sont souples, lents, élégants, coulants, caressants, tout en courbes et en cercles. Il touche le féminin en nous, l’énergie yin. Il est relié à l'eau, le sentiment océanique. C'est la zone de confort, du connu, que rien ne peut atteindre: le refuge. C'est aussi le lieu du paradoxe: protégé et enfermé en même temps. C'est le temple du NOUS, et de l'idéal du MOI (suscité par les figures parentales IDEALES). Je n'ai rien à faire ou à demander pour être nourri, protégé, rempli. Tout est fait pour mon confort, je me sens faire partie du tout, je suis accueilli tant que je me soumets. C'est paradoxalement la phase du féminin débordant: aspiré par le siphon du gouffre sans fond, sans limite: si je n'en sors pas, je ne prend pas ma place.

2. La deuxième phase évoque le changement d'atmosphère, de climat. C'est  une phase ou l'on peut contacter l'inquiétude, les signes avant-coureurs... c'est le sentiment de la perte proche du paradis.
Une invitation à quitter le refuge du NOUS pour se construire (MOI). C’est le moment de sentir si nos réservoirs de sécurité et d'amour sont suffisamment remplis pour partir à l'aventure de soi, ou retourner dans son cocon. C'est le moment de la rupture du tout indifférencié vers le moi, de l'innocence à la responsabilité. De l'enfant à l'adolescent qui préfigure l'age adulte. le début du processus d'individuation.

3. La troisième phase musicale saccadée et syncopée prend la suite. c'est l'évocation du paradis (perdu) devenu enfer: le bon ventre devient une succession de contractions répétitives. C'est le combat contre le dragon extérieur, qui cache le dragon intérieur (Petit et grand Djihad ou Itgaber).
Le mouvement peut évoquer le karaté. Les gestes sont secs, courts, définis, tranchés, tout en lignes et en angles. Il touche le masculin en nous, l’énergie yang. Il est relié au Feu, aux endroits où l'on se sent subir. C'est l'enfer de la rencontre avec l'autre qui a un visage différent ou des évènements inattendus. C'est potentiellement la phase du masculin débordant, réactif: puissant et violent.
L'enfer est une phase de carrefour, qui mènera soit à l'inflation du MOI (MOI idéal), soit à la mort de l'idéal (L'idéal des figures parentales, du petit moi idéal auquel je crois m'identifier, des sécurités du passé, du système des croyances qui m'enferment dans un connu qui apparait comme sécurisé). Ce "merveilleux" malheur qui permettra à ma machine biologique et psychologique de développer des ressources résilientes. Le passage possible du sentiment de culpabilité du Moi (passé et futur en miroir) à la prochaine responsabilité (présent) du Je, si je réalise à quoi sert l'enfer: à me demander ce que je vaux. "le renard vient tous les jours attaquer le poulailler".


4. La quatrième phase musicale correspond à la désolation, la petite mort (de l'égo). Le ressort intérieur peut descendre très bas en soi (en moi), pour un prochain rebond (vers le JE). Une page peut se tourner, et un nouveau potentiel authentique et profond peut s'ouvrir. C'est le pic de la face YANG, et le basculement possible vers la descente de la face YIN, le changement, le shift, le décalage, le déraillement, le potentiel de transformation. Le passage de l'extérieur (superficiel) vers l'intérieur (profond). Ou bien le retour au point de départ vers le paradis sans cesse recherché (contrôle, sécurité, confort, jouissance et consommation) pour un cycle sans fin. J'accepte de mourir symboliquement en partie. J'accepte la mort du soi idéal, du tout contrôle, de ma toute puissance. Je ne suis pas invincible ou encore j'accepte de regarder en face mon ombre (pas de refus d'obstacle). Je suis faillible, et j'observe mes failles, pour accepter ma dualité positif/négatif. Je peux aller vers mon potentiel caché, inconnu, si je descends dans les failles qui y mènent... et dans leur accueil avec bienveillance. C'est la phase de l'accueil bienveillant inconditionnel du YIN: même la mort est accueillable, car elle n'est qu'un passage vers une autre dimension de mon être transformé !
Si je crois que la mort symbolique est une fin (je ne veux pas lâcher mes acquis du passé), alors je vis l'impasse et désire retourner dans un paradis idéal, et je boucle sans fin, retour à la case départ (sans toucher les 20 000 !). J'ai les mains tellement accrochées à ce que j'avais prévu (contrôle, calculs, projets), que je ne peux pas accueillir ce qui se présente à moi.
Cette phase permet  (le roi est mort, vive le Roi !) ou non (le roi est mort, point final) le passage à l'autre versant, celui de l'authentique (adulte) caché en chacun. Elle permet donc la fluidité, la circulation, la transformation, si la mort est accueilli, sinon c'est le retour en arrière.
C'est le point de bascule vers la réparation, la transformation, le véritable travail. ou non.

5. La cinquième phase est l'épopée intérieure, la mise en marche vers soi, le départ. La tête est relevée (intifada) et part à la rencontre de son authenticité et de sa puissance, en traversant (engagé) le territoire de mes ombres, car au delà se trouve le territoire du JE: c'est après la mort symbolique du MOI, désormais le temps de la naissance du JE. J'ai le droit de prendre ma place, ma pleine place, sans sauver l'autre, et sans lui prendre sa place, avec Dosage. J'ose (je dose, autorise, accepte de) vivre et j'accepte légitimement de prendre ma place dans le trafic au milieu des hommes et des femmes. En même temps, les autres doivent prendre leur propre responsabilité. Par contagion, je change à l'intérieur, l'extérieur s'en trouve changé.
Je me mets en ordre de marche sur la route du soi profond. Je décide de vivre et de ne plus survivre, subir ! je deviens responsable de mon malheur et de mon bonheur, non pas dans la culpabilité de ce que j'ai fait dans le passé, mais dans la réponse aux stimuli du monde dans l'instant présent: j'agis au lieu de réagir, avec la voie du milieu, ma propre voie, peut-être en opposition avec mon groupe (définition du héros). La bible de référence est celle que j'écris chaque instant en prenant ma propre place, dans mon processus d'individuation. C'est la phase du Masculin en équilibre: Puissant et doux.

6.  La sixième phase musicale est tribale, secousses sismiques, chaotique. Les percussions et l'énergie de la musique secouent le corps pour trouver un aboutissement que l'on invite à trouver au milieu du chaos, dans le lâcher prise et la confiance dans le processus. C'est l'énergie de la TERRE qui monte en nous et nous traverse, nous dépasse. Je ne suis qu'intermédiaire, passeur, c'est la vie qui vibre en moi et qui me rejoint quand je suis sur ma route. La tête perd le contrôle et s’en remet aux pieds qui restent enracinés. Le corps qui lâche prise peut s’agiter comme un pantin désarticulé dans une alternance de soubresauts et de relâchements. Ce rythme touche l’instinctuel en nous. Il enseigne l’Abandon à plus grand, et nous relie à la puissance du TOUT.

7. La septième phase musicale est une envolée lyrique, et est le début de l’apaisement. Elle symbolise la libération, le passage, la transformation. La Joie intérieure, libre !
Le mouvement, est léger et joyeux, plein d’allégresse, d’insouciance, de virevoltes, de pirouettes et d’envols enchantés. Il touche l’enfant intérieur. Il enseigne la SPONTANÉITÉ.

8. La huitième phase est lente, calme. Méditative, centrée, c’est un rythme d’intégration, une dialectique entre le mouvement et la stase. Les mots pour le définir pourraient être : plénitude vide, présence vibrante, sérénité dynamique, prière dansée...
Merci et amour vers soi, vers plus grand que moi. Cette phase est un pont vers l'AIR.
C'est la phase du Féminin en équilibre: Accueil inconditionnel de ce qui est.

9.  La neuvième phase se déroule sans musique, immobile, souvent le corps allongé sur le sol, dans le silence, et termine le cycle.  C'est un retour à l'intérieur de soi. A l'écoute de ce qui est là, présent. Avec accueil, bienveillance et sans jugement.

A la fin de la séance, un cercle de partage est proposé par les 2 animateurs pour ceux qui veulent partager leur expérience dans le cercle.




Pour en savoir plus sur les pratiques en lien avec la danse des énergies vitales, la BIODANZA et la danse des 5 rythmes:

Biodanza (Pr. Rolando Toro Araneda, anthropologue et psychologue chilien)
La biodanza signifie « la danse de la vie ». Sa définition officielle est « un système d'intégration affective de l'identité, de rénovation organique et de réapprentissage des fonctions originaires de la vie que sont les instincts par l'induction de vivencias1 intégrantes au moyen de la musique, d'exercices dansés et de situations de rencontre en groupe ». Présentée par son créateur comme une « pédagogie de l'art de vivre », la Biodanza consiste à pratiquer des exercices visant à stimuler les « potentiels génétiques de l'être humain » dans le but de renforcer sa santé, sa conscience éthique et sa joie de vivre:
Vitalité, Sexualité, Créativité, Affectivité, Transcendance

INTEGRATION HUMAINE
En Biodanza, le processus d’intégration agit grâce à la stimulation des fonctions primordiales de connexion avec la vie, laquelle permet à chaque individu de s’intégrer à
lui-même, à l’espèce et à l’univers.

RENOVATION ORGANIQUE
C’est l’action sur l’autorégulation organique induite principalement par des états spéciaux de transe qui activent des processus de réparation cellulaire et de régulation globale des fonctions biologiques, en diminuant les facteurs de désorganisation et de stress.

REEDUCATION AFFECTIVE
C’est la capacité d’établir des liens avec les autres personnes.

REAPPRENTISSAGE DES FONCTIONS ORIGINAIRES DE LA VIE
C’est apprendre à vivre à partir des instincts. L’instinct est une conduite innée, héréditaire, qui ne demande pas d’apprentissage et se manifeste par des stimuli
spécifiques. Ils ont pour objectif de conserver la vie et de permettre son évolution.

VIVENCIAS INTEGRANTES
C’est une expérience vécue avec une grand intensité dans l’ici et maintenant, avec une qualité ontologique (qui se projette sur toute l’existence). Les vivencias en
Biodanza sont intégrantes parce qu’elles ont un effet harmonisateur en elles-mêmes.

Les vivencias en Biodanza visent à stimuler les potentiels de vitalité, sexualité, créativité, affectivité et transcendance, appelés Lignes de Vivencia.

Études sur La Biodanza :
une technique médiatisée intégrative.
http://www.biodanza.org/fr/
"Globalement la pratique de la Biodanza amène une amélioration significative de l'image du corps en ce qui concerne la désirabilité sociale, l'accessibilité, de satisfaction et d'activité corporelle. Tous ces aspects sont corrélés dans la littérature (Bruchon-Schweitzer, 1986) à une bonification: d'une part, de l'adaptation générale (satisfaction envers soi, identité sexuelle affirmée, estime de soi positive, extraversion); d'autre part, de l'adaptation émotionnelle (accessibilité, proximité, affects identifiés et décrits)".
CONFINIA PSYCHOPATHOLOGICA Vol.1. No.2. 2012 Pages 51-85, La Biodanza : une technique médiatisée intégrative: présentation et éléments d'évaluation. Jean-Luc Sudres, Monique Villac, Gilles brandibas

La danse des « 5 rythmes »  (Gabrielle Roth, musicienne, écrivain, danseuse, philosophe et dramaturge américaine)

Une blessure au genou a brisé ses rêves de danseuse professionnelles, et Gabrielle est arrivé à l'Institut Esalen pour une exploration et un développement personnel. Là, elle rejoint l'équipe de massage et rencontre Fritz Perls, le fondateur de la Gestalt-thérapie, qui lui ouvre la porte afin d'explorer sa danse pour guérir. Elle rejoint alors le groupe des spécialistes résidents à Esalen autour du mouvement et de la danse, ou elle résida pendant 10 ans.

Les 5 rythmes sont:

> Flowing : avec le  fluide, notre danse trouve  ses racines, se relie à la terre. Notre corps expérimente ses appuis, se détend dans l’abandon de son poids à la gravité. Il entre dans ses spirales, dans la continuité de ses courbes. C’est le rythme de la réceptivité, du contact profond avec notre ressenti, de l’accompagnement souple de ce qui est.

> Staccato : le staccato nous fait rencontrer notre force. Le mouvement y trouve la clarté, la direction, le défini des formes. C’est le rythme de l’expression de qui nous sommes, de la mise en action, de l’engagement, de l’ardeur qui nous porte en avant.

> Chaos : dans le chaos nous apprenons à lâcher le contrôle, à faire confiance à l’imprévisible. Le corps entre en vibration pour ouvrir de l’espace entre nos os, nos cellules.  Le chaos nous lave et nous régénère, nous mène aux portes de la transe, libère notre part sauvage.

> Lyrique : le Lyrique nous enseigne la légèreté, l’envol, le jeu, la spontanéité, la magie d'être multiples. Dans cet espace, nous ne dansons plus : nous sommes dansés.

> Stillness : dans la quiétude, la danse s’intériorise, expérimente l’arrêt habité de présence. Le mouvement ralentit, le geste se pose sur la densité palpable de l’air. Nous percevons la vibration de notre silence, la subtile résonance de l'immobilité en mouvement.

Quelques mots sur l'esprit d'ESALEN, le lieu ou tout prend forme:

L'institut Esalen (Fritz Perls, Abraham Maslow, Joseph Campbell, Aldous Huxley, Albert Hofmann, Carl Rogers, Gabrielle Roth, Gregory Bateson...) fut à cette époque le creuset du mouvement de psychologie humaniste,et la base de recherches sur la conscience moderne et leurs études sur les systèmes spirituels ancestraux. 

"Ce fut un moment de grande vérité pour moi quand j'ai découvert que je pouvais bouger même si je ne pouvais plus danser, curieusement cela même que j'enseignais à d'autres depuis des années." G. Roth

G. Roth va notamment y développer les cinq rythmes de sa danse qui se nomment fluides, staccato, chaos, lyrique et quiétude.

"Chaque jour, je découvrais que si l'on met simplement les gens en mouvement, ils vont se guérir eux même." G. Roth

"Mettez votre souffrance en art,
Votre art en conscience,
Votre conscience en action."
Gabrielle Roth

http://www.5rhythms.com/gabrielle-roths-5rhythms/5rhythms-cosmology/

«J'ai trouvé un langage de motifs qui nous révèlent à des vérités universelles, des vérités plus vieilles que le temps. Dans le rythme du corps, nous pouvons dessiner notre sacré, nos racines qui nous amènent jusqu'à nos origines. Des états où toutes les identités se dissolvent dans un seul flux éternel d'énergie. L'énergie se déplace par vagues. Les vagues se déplacent en motifs. Les motifs se déplacent en rythmes. Un être humain est juste cela, l'énergie, les vagues, les motifs, les rythmes. Rien de plus. Rien de moins. Une danse. "

"La vie est sacrée. La vie est un art. La vie est un art sacré. L'art de vivre sacré signifie être un acteur saint, agissant à partir de l'âme plutôt que l'ego. L'âme est hors de l'espace et du temps, et donc toujours disponible, un potentiel toujours présent de notre être. Il appartient à chacun de nous de célébrer et d'actualiser notre être, et de faire de chaque repas, de chaque conversation, comportement, parole et autres, de l'art.
Chaque activité sociale est l'occasion pour nous d'une expression de soi authentique.
L'âme est notre soi artistique, notre capacité à transformer tous les aspects de nos vies en art et en théâtre".
G. Roth

http://www.5rhythms.com/gabrielle-roths-5rhythms/why-we-dance-them/




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




- Tous les stages de développement personnel proposés à l'Espace Rampale adhèrent à la charte de l'Espace:

Sont exclus de l'Espace Rampale:
- Des stages "exotiques" ou "magiques". AUCUNE pratique illégale n’est autorisée durant les stages ou les résidences.
- Des expériences de sectes avec Gourou et Disciples.
- Des expériences de Guérison avec Guérisseur et Patients
- Des expériences de type "New Age", "Recherche de l’Éveil ou Illumination" ou encore de contact avec "extra-terrestres"
- Les personnes à la recherche d'une base de prosélytisme

Ce que l'Espace Rampale permet:
- Les stages de développement personnel s'adressant à toute personne désireuse de mieux se connaître, de se sentir plus vivante, plus centrée, plus libre, plus créative...
-Ce travail s’organise autour d’une recherche intérieure et du respect de chacun.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire